Les gorges du bruyant

Lieu : Le Bruyant

Temps de trajet :  10mn

Durée de l’activité :  2h

Déplacement : Car Faure Vercors

Niveau Scolaire : CP à CM2

Les gorges du bruyant : (site  classé).

 

Elles s’ouvrent dans les gorges d’Engins et remontent jusqu’à la base du massif du Moucherotte , traçant ainsi  la limite entre les communes de Saint Nizier et de Lans en Vercors.

Leur défilé, très étroit, sinueux, aux  flancs couverts de sapin Sombres, dominé par de hauts rochers blancs, est l’un des sites les plus sauvages des Quatre-montagnes.

Au fond de cette gorge encaissé, ombreuse et humide, dévale le torrent du Bruyant, né d’une résurgence jaillissant sous d’énormes blocs de rochers au pied de la montagne.

Écumant  et grondant, débitant une importante masse d’eau, il va rejoindre le Furon qu’il gonfle de ses eaux drainées en maints points dispersés de la carapace calcaire qui le coiffe. Autrefois, sa grande force actionnait deux moulins dont on retrouve encore les soubassements, les blocs de pierre et les meules recouverts de mousse, au niveau du point de résurgence.

Un sentier bien tracé permet de parcourir le vallon. Au gré des resserrements de la gorge, il franchit le torrent par des passerelles très anciennement aménagées. Les promeneurs sont nombreux  à le sillonner. Quand aux pêcheurs, ils reconnaissent le torrent comme un lieu privilégié pour la pêche à la truite.

Que l’on aperçoive leur défilé en parcourant la route d’Engins à Lans, ou que l’on domine leur entaille dans la table montagneuse en remontant de Lans à St Nizier , ces gorges attirent par la beauté sauvage qu’elles laissent deviner .

Lors de la balade , on peut encore aujourd’hui observer les ruines d’un moulin.

En effet, le Bruyant étant le seul cours d’eau de la commune de Saint Nizier du Moucherotte, un moulin y avait été construit dans les années 1630. La source étant alimentée toute l’année, le site était favorable à cette implantation. Le meunier de Saint Nizier y transformait le blé récolté ou d’autres céréales en farine. Persistent encore aujourd’hui meules, voûtes, et canaux … Un chemin en lacets tapissé de dalles permettait un accès au moulin depuis le haut.